Créé(e) 02/12/2022 Mis à jour 01/02/2023

Le projet de recherche Future-Obs "Observatoire Augmenté pour les socio-écosystèmes côtiers" : Un projet retenu par le Programme Prioritaire de Recherche « Océan & Climat »

Face à des pressions anthropiques croissantes, l’observation à long terme des environnements côtiers, de la biodiversité et des usages socio-économiques associés est absolument indispensable pour comprendre le fonctionnement et la dynamique de tels socio-écosystèmes, gérer les risques et évaluer la pertinence et l’efficacité des politiques publiques. Or, en dépit des efforts importants déployés dans l’observation de l’océan au cours des dernières décennies, en particulier pour les variables physico-chimiques et biogéochimiques, la fragmentation disciplinaire ne permet pas une vision systémique indispensable pour appréhender pleinement la complexité des socio-écosystèmes.
Dans ce contexte, le projet de recherche FUTURE-Obs, lauréat du programme prioritaire de recherche Océan & Climat, est porté par Sorbonne Université et l’OSU STAMAR, et fédère une soixantaine de scientifiques appartenant à l’ensemble des grands acteurs et institutions nationales impliqués dans l’observation des socio-écosystèmes côtiers (CNRS, IFREMER, Universités Marines, Office Français de la Biodiversité…..). Lancé au 1er octobre 2022 pour une durée de 6 ans, il a pour objectif de proposer des stratégies d’observations multi-échelles et multidisciplinaires des socio-écosystèmes qui associent aux approches traditionnelles d’observations de l’océan, de nouvelles techniques comme la génomique environnementale et l’imagerie in situ pour la biodiversité, ou encore l’utilisation des média sociaux pour les usages. Ces travaux transdisciplinaires seront réalisés sur des zones identifiées à fort enjeux comme des façades maritimes exposées à de multiples pressions (Manche et Méditerranée nord occidentale), des aires marines protégées et des zones aquacoles, qui serviront de démonstrateurs et de cas d’études.
Le projet reposera sur une forte démarche de co-construction qui associe des scientifiques issus de domaines distincts tels que l’océanographie, l’écologie ou les sciences économiques et sociales avec des acteurs opérationnels telles que les gestionnaires, porteurs d’enjeux publics et privés et décideurs. Il s’agira d’identifier les besoins prioritaires d’observation et d’assurer une large diffusion des solutions produites.