Créé(e) 08/10/2014 Mis à jour 10/02/2017

L'observation à moyen et long terme de l'environnement et des écosystèmes côtiers est une des missions essentielles de la Station Biologique de Roscoff pour comprendre l’évolution de ces systèmes dans un contexte de changement climatique et d’anthropisation croissante (pollution, eutrophisation, urbanisation, exploitation des ressources).

Cette mission d’observation s’inscrit dans une longue tradition qui puise son origine à la création de la Station avec le recensement des espèces marines animales et végétales de la région de Roscoff qui aboutira à la publication des inventaires de la flore et de la faune, et les premières descriptions et cartographies des habitats marins (Joubin, 1908 ; de Beauchamp, 1914). Aujourd’hui, en sus de l’inventaire qui prend des formes nouvelles (rapid assessment surveys, barcode moléculaire), elle s’appuie également sur des suivis à long terme pérenne de paramètres physiques, chimiques et biologiques décrivant différents compartiments des écosystèmes et facettes de la biodiversité. Ces séries résultant d’un échantillonnage régulier et standardisé sur de longues périodes de temps ont pour objet de fournir les données nécessaires à la description et l’analyse les interactions complexes entre processus physiques, chimiques et biologiques qui régulent les cycles biogéochimiques, le fonctionnement des écosystèmes et la dynamique de la biodiversité.

Les activités d’observation s’inscrivent résolument dans une logique de soutien à la recherche scientifique sur la dynamique des écosystèmes littoraux et côtiers. Néanmoins, une partie des données acquises sert à alimenter des observatoires opérationnels et à soutenir différentes politiques publiques en environnement (ex. évaluation du bon état écologique dans le contexte de la Directive Cadre sur l’Eau).

Déconvoluer les signaux locaux, régionaux et globaux sur la dynamique des zones côtières et évaluer leur importance relative impliquent de travailler en réseau et de combiner les observations acquises dans la région de Roscoff avec des observations similaires acquises à différentes échelles spatiales et temporelles. Ce besoin amène ainsi naturellement la Station Biologique de Roscoff à être membre de différents services d’observation labellisés nationaux ou d’infrastructures européennes.

 

Services Nationaux d’observation

le Service d’Observation en Milieu LITtoral (SOMLIT) piloté par le CNRS-INSU pour les suivis des paramètres physico-chimiques ;
le pôle de données d'observation pour la recherche sur la biodiversité ECOSCOPE piloté par la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB). L’Observatoire de la Biodiversité Littorale et Côtière de Roscoff (OBLiC) est l'un des contributeurs de ce pôle de données;

 

Infrastructures européennes

Joint European Infrastructure network of Coastal Observatories (JERICO)
European Marine Biological Resource Centre (EMBRC)

 

La Station Biologique de Roscoff est également partie intégrante du Réseau des Stations et Observatoires Marins (RESOMAR).