Créé(e) 03/02/2021 Mis à jour 31/03/2021
03 fév
2021

Les algues brunes laminaires forment d’impressionnantes forêts sous-marines qui captent le carbone par photosynthèse. Une partie de cette biomasse est régulièrement arrachée et se dépose sur le fond, offrant ainsi une source nutritive temporaire pour d’autres organismes. Une étude publiée dans la revue Environmental Microbiology révèle comment évoluent les communautés bactériennes sur ces algues immergées en dégradation, une étape clé dans le devenir du carbone.

Référence

Accumulation of detached kelp biomass in a subtidal temperate coastal ecosystem induces succession of epiphytic and sediment bacterial communities
Brunet M, de Bettignies F, Le Duff N, Tanguy G, Davoult D, Leblanc C, Gobet A & Thomas F.).. Environmental Microbiology 5 Janvier 2021. 

https://doi.org/10.1111/1462-2920.15389

François Thomas
Chercheur CNRS au Laboratoire de biologie intégrative des modèles marins
+33 2 56 45 21 48
francois.thomas@sb-roscoff.fr

Angélique Gobet
Chercheuse Ifremer au laboratoire Biodiversité marine, exploitation et conservation
+33 4 99 57 32 50