Professeur Sorbonne Université

Eric Thiebault

  • Professeur à Sorbonne Université ; Directeur-adjoint de la Station Biologique
  • directeur de l'OSU et de l'Ecole Interne 937 ;
  • Enseignant-chercheur en écologie benthique et en océanologie biologique
  • Axes de Recherche

    • Diversité spécifique et fonctionnelle des communautés benthiques marines : organisation spatiale des communautés et évolution à long terme en réponse aux changements environnementaux (variabilité climatique et pressions anthropiques)
    • Dispersion larvaire et connectivité chez les invertébrés benthiques marins : importance du couplage biologie-physique et impact sur la dynamique des populations marines
    • Gestion des écosystèmes littoraux et côtiers : ressources exploitées, évaluation des services écosystémiques

     

    Missions

    Professeur des Universités depuis 2015, je suis actuellement directeur-adjoint de la Station Biologique de Roscoff, en charge plus spécifiquement de la coordination des activités d’observation et d’enseignement. Mes recherches portent pour l’essentiel sur la valorisation scientifique des données issues des séries d’observation biologique afin de mieux comprendre la variabilité spatio-temporelle de la structure et du fonctionnement des écosystèmes benthiques côtiers. J’ai par ailleurs un intérêt particulier pour l’étude de la phase larvaire des invertébrés benthiques.

     

    Parcours

    Titulaire d’un doctorat en océanologie biologique acquis en janvier 1994, j’ai été recruté comme maître de conférences à l’Université Pierre & Marie Curie à l’issue d’un contrat post-doctoral d’un an au département d’océanographie de l’Université de Southampton (Royaume Uni). J’ai rejoint la Station Biologique de Roscoff en septembre 2006 et suis devenu professeur des universités en 2015.

    Depuis ma thèse, une grande partie de mes activités de recherche a porté sur l’évaluation des modalités de dispersion des larves d’invertébrés à cycle bentho‐pélagique et l’identification des conséquences de la variabilité de la dispersion sur la dynamique des populations et des communautés. Il s’est agi en particulier de déterminer les échelles spatiales de la dispersion, d’identifier les principaux facteurs physiques et biologiques qui régulent la dispersion des larves, et de définir le cadre spatial dans lequel doit être appréhendée la dynamique des populations. Ces recherches ont reposé sur l’analyse des patrons de distribution des larves à différentes de temps et d’espace et le développement en collaboration avec des collègues physiciens à la modélisation couplée biologie-physique de la dispersion larvaire.

    Ces travaux sur la phase larvaire m’ont amené à me pencher sur l’analyse de la variabilité spatio-temporelle des populations et des communautés, puis plus largement par la suite, à évaluer les conséquences des changements environnementaux et de différentes pressions anthropiques sur la diversité spécifique et fonctionnelle du macrobenthos, et sur le fonctionnement des communautés benthiques côtières (ex. production, réseau trophique). Le fil directeur de ces différentes études, au‐delà de l’acquisition de connaissances fondamentales, était aussi de mettre à disposition du décideur ou du gestionnaire les éléments scientifiques pour une gestion raisonnée des espaces littoraux. Ces recherches m’ont conduit à contribuer à des missions d’expertise sur les écosystèmes marins en étant par exemple membre du conseil scientifique de l’agence des aires marines protégées, membre du comité de pilotage d’un site Natura 2000 ou en contribuant à différents groupes de travail sur la sensibilité des habitats benthiques.

    Recruté comme maître de conférences pour contribuer à la gestion des enseignements d’océanographie biologique et d’écologie marine en second cycle, et à la rénovation des enseignements de biostatistiques en premier et second cycle en biologie, j’ai été amené à prendre des responsabilités croissantes dans la coordination des enseignements. De 2004 à 2014, j’ai été responsable de la spécialité de master ‘Océanographie et Environnements Marins’ et suis depuis 2018 le co-responsable du parcours ‘Biodiversité et conservation des écosystèmes marins’ du master des Sciences de la Mer. Depuis 2017, je coordonne le programme de formation Blue Train ‘Formation initiale et continue pour le développement de la bio‐économie bleue’ lauréat du Programme Investissement d’Avenir dans le cadre de l’appel d’offres ‘Partenariats pour la formation professionnelle et l’emploi’. Porté par Sorbonne Université et regroupant 25 partenaires académiques et privés, le projet a pour objectif sur 5 ans de construire une nouvelle offre de formation initiale (Licence et master) et continue répondant aux enjeux du développement des biotechnologies marines en région Bretagne, et inclut un volet de médiation scientifique.

     

    Enseignements présents

    Biostatistiques

    Dynamique des populations marines

    Biogéographie marine

    Mesures de la diversité

    Gestion des écosystèmes côtiers, réponses aux pressions anthropiques, aires marines protégées

     

    Collaborations nationales et internationales

    ENSTA Bretagne : Amandine Nicolle

    Centre Ifremer de Brest : Stanislas Dubois, Marjolaine Matabos

    LER Ifremer Dinard : Nicolas Desroy, Patrick Le Mao

    IUEM Brest : Jacques Grall, Olivier Gauthier, Grégory Charrier

    Station marine de Concarneau : Sandrine Derrien

    Université de Caen : Jean-Claude Dauvin

    Plymouth Marine Laboratory : Paul J. Somerfield

    Université d’Aveiro : Henrique Queiroga, Jesus Dubert

    Université d’Evora : Teresa Cruz

    Université d’Oviedo : José Luis Acuña

     

    Publications

    Le Mao P., Desroy N., Fournier J., Godet L., Thiébaut E. (2018) De la nuisibilité à la patrimonialité en milieu marin : l’histoire d’une ambiguïté entretenue. Actes du colloque de l’AHPNE Sales bêtes! Mauvaises herbes! “Nuisible”, une notion en débat. Presses Universitaires de Rennes (sous presse).

    Gallon R.K., Lavesque N., Grall J., Labrune C., Grémare A., Bachelet G., Blanchet H., Bouchet V., Desroy N., Gentil F., Guérin L., Houbin C., Jourde J., Laurand S., Le Duff M., Le Garrec V., Orvain F., Sauriau P.-G., Thiébaut E., Gauthier O. (2017) Regional and latitudinal patterns of macrobenthic invertebrates along the French coast : results from the RESOMAR database. J. Sea Res., http://doi.org/10.1016/j.seares.2017.03.011.

    Robuchon M., Valero M., Thiébaut E., Le Gall L. (2017) Multi-scale drivers of community diversity and composition across tidal heights: an example on temperate seaweed communities. J. Ecol., http://doi.org/10.1111/1365-2745.12781.

    Nicolle A., Ogor J., Moitié R., Dumas F., Foveau A., Foucher E., Thiébaut E. (2017) Modelling larval dispersal of Pecten maximus in the English Channel: a tool for the spatial management of the stocks. ICES J. Mar. Sci., 74, 1812-1825.

    Charles M., Mongruel R., Beaumont N., Hooper T., Levrel H., Thiébaut E., Pendleton L. (2016) Towards effective coastal and marine ecosystem service assessment in marine management. In Potschin M., Haines-Young R., Fish R. and Turner R.K. (eds) Routledge Handbook of Ecosystem Services. Routledge, London and New York. pp. 359-373.  

    Dubois S.F., Dérian F., Caisey X., Rigolet C., Caprais J.C., Thiébaut E. (2015) Role of pockmarks in diversity and species assemblages of coastal macrobenthic communities. Mar. Ecol. Prog. Ser., 529, 91-105.

    Rigolet C., Thiébaut E., Brind’Amour A., Dubois S.F. (2015) Investigating isotopic functional indices to reveal changes in the structure and functioning of benthic communities. Funct. Ecol., 29, 1350-1360.

    Gaudron S.M., Marqué L., Thiébaut E., Riera P., Duperron S., Zbinden M. (2015) How are microbial and detrital sources partitioning among and within gastropods species at East Pacific Rise hydrothermal vents? Mar. Ecol., Suppl. 1, 18-34.

    Cabral P., Levrel H., Schoenn J., Thiébaut E., Le Mao P., Mongruel R., Rollet C., Dedieu K., Carrier S., Morisseau F., Daures F. (2015) Marine habitats ecosystem service potential: a vulnerability approach in the Normand-Breton (Saint Malo) Gulf, France. Ecosyst. Serv., 16, 306-318.

    Rigolet C., Thiébaut E., Dubois S.F. (2014) Food web structures of subtidal benthic muddy habitats: evidence of microphytobenthos contribution supported by an engineer species. Mar. Ecol. Prog. Ser., 500, 25-41.

    Jolly M.T., Thiébaut E., Guyard P., Gentil F., Jollivet D. (2014) Meso-scale hydrodynamic and patch selection affect the source-sink metapopulation functioning of the coastal polychaete Pectinaria koreni. Mar. Biol., 161, 367-382.

    Rigolet C., Dubois S.F., Thiébaut E. (2014) Benthic control freaks: effects of the tubicolous amphipod Haploops nirae on the specific diversity and functional structure of benthic communities. J. Sea Res., 85, 413-427.