Créé(e) 20/12/2014 Mis à jour 18/09/2017

Créée en 2005, l’unité AD2M, UMR 7144 regroupe 7 équipes de recherche relevant de l’Institut Écologie et Environnement (INEE) du CNRS et du pôle 3 Terre Vivante et Environnement de l’UPMC.

Écologie, évolution et environnement

Au coeur de nos recherches se trouve l'environnement marin et la manière dont il façonne les écosystèmes, les populations et les organismes

Écologie, évolution et environnement constituent le triptyque sur lequel s’élaborent les recherches de l’unité Adaptation et diversité en milieu marin (AD2M), dont l’objectif central est l’étude des populations, espèces et communautés qui peuplent les mers et océans du globe, afin d’en comprendre le fonctionnement, la diversité et le devenir.

 


 

LA DIVERSITE DU VIVANT : DE L’OBSERVATION AUX MECANISMES

© Wilfried Thomas
Zoom

Quelles sont les espèces marines qui nous entourent ? Combien sont-elles ? Comment se partagent-elles l’espace ? Comment s’adaptent-elles aux milieux et aux espèces avec lesquels elles interagissent ? Ces questions, centrales aux recherches menées dans l’unité AD2M, sont au cœur de grands questionnements de recherche sur les mondes marins, encore largement méconnus.
Pour comprendre le fonctionnement et l’évolution des écosystèmes marins, il faut d’abord en connaître les acteurs. Cela passe, par exemple, par des recherches sur la diversité du plancton qui conduisent à décrire de nouvelles lignées ou des études moléculaires visant à reconnaître des espèces cryptiques.Une fois les acteurs connus, il s’agit de comprendre comment les réseaux d’interactions s’établissent, que ce soit au travers de l’étude des virus ou des symbioses, de la chaîne alimentaire au sein des grands champs d’algues marines, en décryptant les mécanismes évolutifs qui facilitent l’installation d’espèces non-indigènes ou les mécanismes d’adaptation aux milieux extrêmes, polaires ou hydrothermaux.

 

LA REPONSE DES SYSTEMES MARINS: DE LA MESURE A LA PREDICTION DANS UN MONDE EN CHANGEMENT

Mesures de CO2
Mesures de CO2
© Hubert Raguet
Zoom

Changements climatiques, acidification des océans, urbanisation du littoral, introductions d’espèces non-indigènes font peser des menaces sur le fonctionnement des écosystèmes marins. L'étude de ces perturbations fait partie intégrante des recherches menées, notamment, sur la réponse physiologique des bactéries photosynthétiques aux variations des facteurs environnementaux, la calcification des organismes en réponse au changement global, la reconnaissance et le suivi d’espèces invasives ou les effets de l’exploitation des grands champs d’algues. Comprendre les réponses de ces écosystèmes et des populations qui en font partie passe nécessairement par une approche intégrative. L’étude des flux à différentes échelles en est un exemple : biogéochimie et analyse des réseaux trophiques pour les flux de matières, modélisation de la dispersion larvaire pour les flux d’individus, perméabilité des génomes pour les flux de gènes. Ainsi, AD2M élucide les grands cycles biogéochimiques en parallèle à l’étude des organismes vivants et de leurs réponses face à ces changements.

 

TERRAINS ET MODES D’ACTION

© Noan Le Bescot / Fabrice Not
Zoom

AD2M mène des recherches tous azimuts, du littoral au grand large, de la surface aux profondeurs abyssales, de la mer Celtique aux mers australes. Cela requiert aussi bien l’utilisation de navires océanographiques, que de la plongée scientifique en zone côtière, et une panoplie d’engins d’analyse et de récolte adpatés, du capteur autonome au submersible. L’effort de recherche se poursuit ensuite au laboratoire où échantillons et données sont scrutés à l’aide des outils les plus modernes, des serveurs de calcul aux séquenceurs de nouvelle génération pour l’étude des génomes.

 

 

 

COMMUNIQUER, CONSEILLER ET ENSEIGNER

© Laurence Garczarek
Zoom

Forte de son expertise sur les écosystèmes marins, l’unité s’implique dans les activités de l’Observatoire océanologique de Roscoff pour l’observation à long terme du milieu côtier local. Elle peut ainsi jouer un rôle de conseil auprès des collectivités territoriales et acteurs publics concernés par la gestion de l’environnement marin (Agence des aires marines protégées, Parc marin d’Iroise,…) et l’exploitation des ressources marines (ministères). Par ailleurs, certaines recherches sont conduites dans le cadre de partenariat avec l’industrie (voir les projets Investissements d’Avenir Idealg et Oceanomics). Réunissant un grand nombre d’enseignants-chercheurs, l’unité coordonne de nombreux enseignements de licence et de master. Dans son rôle de transmission des connaissances, l’unité AD2M s’investit aussi beaucoup dans des opérations pour le grand public, que le monde marin passionne, surprend et interroge.