Créé(e) 26/06/2015 Mis à jour 02/03/2017

DOMAINE D'ETUDE: LES PROTEINES KINASES

Zoom
La phosphorylation de protéines, sur leurs résidus Sérine, Thréonine ou Tyrosine, par les protéines kinases, constitue un des mécanismes les plus fondamentaux et les plus universels de contrôle post-traductionnel de l'activité des protéines cellulaires. Parmi les 518 kinases humaines, certaines sont anormalement exprimées ou régulées dans les cancers humains et constituent des cibles thérapeutiques de grand intérêt. La Food and Drug Administration (FDA) américaine a déjà approuvé la mise sur le marché de 27 inhibiteurs de kinases (dont 14 depuis 2013) principalement dans le cadre du traitement de cancers (situation en juillet 2015). En outre, plus de 500 autres inhibiteurs de kinases sont actuellement en phase d'étude clinique (www.brimr.org/PKI/PKIs.htm). Il est à noter que depuis avril 2015, les premières prescriptions d'Ibrance (Palbociclib, Pfizer) sont effectives aux Etats-Unis pour le traitement de cancers du sein métastatiques. Il s'agit du premier inhibiteur de CDKs (précisément des CDK4 et 6) rentrant sur le marché, une classe d'enzymes historiques de la plateforme KISSf (Kinase Inhibitor Specialized Screening facility).

Expertise scientifique : premier criblage robotisé en 2001

Zoom
KISSf est une plate-forme de découverte et de caractérisation de nouveaux inhibiteurs de protéines kinases qui utilise, depuis 2001, le criblage à haut débit . Partant des travaux menés sur les premiers stades de divisions cellulaires d'embryons d'oursins et d'ovocytes d'étoiles de mer, les efforts de l'équipe se sont concentrés sur plusieurs familles de protéines kinases potentiellement pertinentes pour les traitements de certaines maladies humaines telles que le cancer. Nos recherches détaillent le rôle de plusieurs protéines kinases impliquées dans les mécanismes de prolifération cellulaire ainsi que le mode d'action et de sélectivité de leurs inhibiteurs. Parmi ces nombreuses kinases, les kinases cycline-dépendantes (CDKs) ont été largement étudiées en raison de leurs rôles dans de nombreux processus cellulaires essentiels et leur implication dans de nombreuses pathologies. Les inhibiteurs de CDKs ont une propriété très particulière, soutenue par de nombreux articles: d'une part, ils provoquent la mort des cellules tumorales par apoptose (par un mécanisme impliquant Mcl-1 ou d'autres facteurs de survie) et, d'autre part, ils montrent des effets protecteurs à l'égard des cellules saines neuronales (grâce à un mécanisme encore incompris, impliquant probablement CDK5). Ces travaux ont permis l'identification, l'optimisation et la caractérisation de plusieurs familles d'inhibiteurs de protéines kinases : olomoucine, roscovitine, purvalanol, paullones, indirubines, hymenialdisine, meridianines, meriolines. La molécule phare étant (R)-roscovitine actuellement en phase 2b dans le traitement du syndrome de Cushing (hypercortisolisme chronique). La stratégie suivie par KISSf pour la recherche d'inhibiteurs de protéines kinases est de mettre en évidence des composés mimétiques de l'ATP (inhibiteurs de type I), c'est-à-dire des agents se liant au niveau de la poche de fixation de l'ATP de l'enzyme. Ainsi, KISSf caractérise de nouveaux inhibiteurs chimiques valorisables ayant un intérêt thérapeutique ou encore de nouvelles molécules qui serviront d'outils de recherche fondamentale pour comprendre les fonctions cellulaires des protéines kinases (domaine de la"chemical biology").

Le panel de Kinases KISSf

Zoom
KISSf offre une analyse de l'effet biologique d'inhibiteurs avec un débit de 2000 composés/jour sur une kinase. Les kinases suivantes sont disponibles pour analyse. Kinases "Recherche" (mitotiques et nécroptotiques): (1)Hs_PLK1, (2)Hs_TLK1, (3)Hs_HASPIN, (4)Hs_AURKB, (5)Hs_RIPK3 Les inhibiteurs de kinases indentifiés peuvent également être analysés en cellules de mammifères par les équipes de recherche de l'USR3151 CNRS/UPMC MOYENS ACTUELS DEDIES AUX TESTS KINASES IN VITRO: La préparation des plaques de dosage ainsi que, la réaction enzymatique (test kinase) sont réalisées à l'aide de robots de pipetage ((MiniJANUS, PerkinElmer et Multidrop dispenser, ThermoScientific). Le test kinase s'effectue en présence d'ATP radio-marqué (33P), d'un substrat et d'un tampon spécifique à chaque protéine kinase en plaque 96 puits. Les résultats sont obtenus par comptage à scintillation liquide couplé à un chargeur automatisé de plaques 96 puits (Top Count NXT, PerkinElmer).

Tableau recensant les différents inhibiteurs de kinases sur le marché US du médicament (approuvés par la Food and Drug Administration, FDA). Avec la permission du Dr. Robert ROSKOSKI Jr., Blue Ridge Institute for Medical Research in Horse Shoe, North Carolina USA. http://www.brimr.org/PKI/PKIs.htm

 

© Dr. Robert Roskoski
Zoom

If you want to analyse the bioactivity of your samples on KISSf screening facility please stick to these terms and conditions (see the document) * For the submission of more than 96 compounds, please contact us (KISSf(at)sb-roscoff.fr). ** Please send no more than 5 mg of chemical compound in 1.5ml tube with screw cap and w/o parafilm.