Créé(e) 03/04/2015 Mis à jour 10/02/2017

L’environnement estuarien présente une grande diversité faunistique. Bien que peu étudiés, les estuaires ont un rôle capital dans le fonctionnement des systèmes aquatiques marins et terrestres.

 Les estuaires fournissent, pour de nombreux poissons, espèces marines migratrices ou estuariennes, les conditions nécessaires à la réalisation de leur cycle de vie, comme des zones de reproduction, de nourricerie, de croissance ou encore de préparation physiologique à la migration. Ils ont donc un rôle écologique majeur dans la structure des peuplements piscicoles.
Une surveillance des eaux de transition (que l’on peut à peu près assimiler aux estuaires) est prévue par la Directive Cadre européenne sur l’Eau (directive 2000/60/CEE) via l’analyse de divers paramètres biologiques, physico-chimiques et hydromorphologiques. L’ensemble de ces données devra permettre de caractériser l’état écologique des eaux de transition, et de mettre en évidence d’éventuelles modifications du milieu d’origines naturelles ou anthropiques.
Un des paramètres biologiques étudiés concerne l’ichthyofaune (composition, abondance et structure d’âge).