Créé(e) 21/01/2015 Mis à jour 20/02/2017

CALVI 2009-2011

Financé par le programme LEFE/CYBER (INSU)

 

Responsable du projet : Yann Bozec

Les recherches menées sur les flux air-mer de CO2 dans les écosystèmes côtiers des marges continentales ont montré que la diversité de ces écosystèmes devait être prise en compte pour quantifier ces flux à l’échelle globale. Les mers côtières ont tendance à être des puits de CO2 alors que les écosystèmes littoraux (e.g. estuaires, mangroves) ont tendance à être des sources de CO2 vers l’atmosphère. Les études sur les flux air-mer de CO2 dans les systèmes côtiers du plateau continental sont encore trop peu nombreuses. Ainsi, les résultats obtenus ne permettent pas, pour le moment, d’établir des budgets définitifs sur les flux de CO2 dans ces systèmes. Par ailleurs, certains écosystèmes susceptibles de jouer un rôle significatif dans les échanges air-mer de CO2 ont été très peu étudiés. C’est notamment le cas des panaches ou « plumes » d’estuaires présents dans les eaux de surface des marges continentales.

Dans le cadre de notre projet CALVI nous avons choisi de nous focaliser sur l’étude des flux air-mer de CO2 à l’interface plume estuarienne-marge continentale. Notre site d’étude est le plateau continental Manche-Atlantique Nord, système représentatif des marges continentales tempérées soumis aux apports estuariens. L’objectif de ce type d’étude est d’approfondir les questions suivantes :

- Comment la plume estuarienne influence t-elle les flux air-mer de CO2 sur l’ensemble du plateau ?

- Quels sont les facteurs contrôlant les variations inter-saisonnières de ces flux de CO2 ?

- Quelle est la variabilité des flux air-mer de CO2 dans la diversité des plumes estuariennes rencontrées à l’échelle globale de l’océan ?

Notre projet, mené sur deux ans, est basé sur une approche de terrain avec 4 campagnes océanographiques saisonnières durant lesquelles nous avons couvert une grille de 40 stations « profondes » et stations « de surface » sur le plateau continental Nord Gascogne. Nous détermineront les flux air-mer de CO2 ainsi que les principaux paramètres influençant la direction des flux air-mer de CO2 (effets thermodynamique sur la pCO2, production/dégradation/export de carbone organique, mélange vertical, apports estuariens de DIC, apports de sels nutritifs, production/dissolution/export de carbonates) par une étude multi-paramétriques des mesures acquises durant les campagnes.

2010 :

Campagne CO2ARVOR IV, Golf de Gascogne/Estuaire de la Loire. R.V. Thalia. (10 jours)

 

2009 :

Campagne CO2ARVOR III, Golf de Gascogne/Estuaire de la Loire R.V. Côtes de la Manche. (10 jours) 

Campagne CO2ARVOR II, Golf de Gascogne/Estuaire de la Loire R.V. Côtes de la Manche. (10 jours)

Campagne CO2ARVOR I, Golf de Gascogne/Estuaire de la Loire R.V. Thalia. (10 jours)