Créé(e) 01/08/2017

En baie de Morlaix, la gorgone Eunicella verrucosa fait l'objet de suivis démographiques afin de caractériser la dynamique des populations de cette espèce sentinelle.

La gorgone Eunicella verrucosa, largement distribuée dans l'Atlantique Nord, est une espèce remarquable. Elle est en effet une espèce structurante qui abrite une diversité biologique importante. Cette espèce est caractéristique du milieu circalittoral au sein duquel elle participe à la définition d'un habitat de la classification Européenne des habitats (EUNIS). La liste rouge IUCN la classe comme vulnérable. Elle est protégée dans les îles britanniques. Longévive et caractérisée par de faibles taux de renouvellement des populations, elle est en effet particulièrement sensible aux perturbations liées aux activités humaines, directes (ex. chalutage, pêche, pollution) ou indirectes (ex. changement climatique). Ses propriétés écologiques et biologiques en font une espèce sentinelle des milieux rocheux côtiers.

A ce titre, dans le cadre de l'action OBLIC de la station biologique de Roscoff, des suivis annuels sont réalisés, en plongée, en deux sites de la baie de Morlaix (l'un situé à Astan - hors baie et l'autre à Ricart - en zone estuarienne).

Les paramètres de recrutement et mortalité, de croissance et de nécrose sont relevés chaque année en ces deux sites au sein de cadrats permanents permettant un suivi individuel, depuis 2012. Ce suivi met en évidence des taux de croissance très faibles (<1 cm par an en moyenne), en accord avec ce qui est observé dans d'autres régions de son aire de distribution et attendu chez cette espèce longévive pouvant vivre plusieurs dizaines d'année.