×

Error message

Warning: ini_set(): A session is active. You cannot change the session module's ini settings at this time in drupal_environment_initialize() (line 697 of /home/sbroscofxx/www/includes/bootstrap.inc).

PhD

Photo portrait de Nohemy Zujaila Qui Minet

Zujaila Nohemy Qui Minet est doctorante

 

  • Thèse financée par le gouvernement mexicain (Bourse CONACyT, Consejo Nacional de Ciencia y Tecnología)
  • 2014-2017
  • Réponse des bancs de maërl face aux changements globaux et locaux
  • Responsables : Sophie Martin (CNRS) & Dominique Davoult (UPMC)

 

Thématique de recherche

L’objectif de cette thèse est d’évaluer les effets de l’augmentation de la température, de la pCO2 et de la concentration en nutriments (notamment en azote) sur les algues calcaires corallinacées qui constuituent le maërl (Lithothamnion corallioides, Phymatolithon calcareum, Lithophyllum fasciculatum) ainsi que sur leurs algues épiphytes (majoritairement des Rhodophycées). Ce travail permettra d’apporter des éléments de compréhension sur le devenir des bancs de maërl dans un contexte de changement global et local.


La réponse des macroalgues calcaires et non calcaires sera étudiée d’un point de vue écophysiologique (taux de croissance, taux de respiration, photosynthèse et/ou calcification) en utilisant les outils et méthodes déjà développées au sein de l’équipe d’accueil. Les taux physiologiques de photosynthèse et de respiration (mesures des flux d’oxygène et de carbone inorganique dissous) et de calcification (variations d’alcalinité totale) seront mesurés en chambres respirométriques. Les taux de croissances seront estimés par marquage (alizarine et calcéine) et/ou pesées


La réponse des macroalgues calcaires et non calcaires pourra être testée (a) in situ et (b) en laboratoire.

a. In situ : Des sites contrastés en termes de concentrations en nutriments pourront être choisis

    en rade de Brest où les bancs de maerl sont présents à la fois en zone eutrophe (bassin nord,

    apports en nutriments de la ville et de l’Elorn) et plus à l’abri de toute atteinte anthropique

    (bassin sud). Les mesures physiologiques se feront sur certaines espèces majoritaires ciblées

    (à la fois pour les algues calcaires et les algues non calcaires épiphytes). Elles seront réalisées

    en chambres d’incubations (bouteilles) directement sur site et à différentes saisons (contraste

    en terme de température). Les paramètres physico-chimiques sur les sites d’études seront

    mesurés en parallèle.

 


b. En laboratoire : Les algues seront maintenues en aquariums en conditions contrôlées de

    température, pH et nutriments. La réponse des macroalgues calcaires et non calcaire sera

    testée dans différentes conditions de pH (ambiant et -0,3 unités pH prévu pour 2100), de

    température (ambiante et +4°C) et de concentration en azote (milieu enrichi en N ou pas). Ces

    facteurs seront testés individuellement et en combinaison. Les mesures physiologiques seront

    faites à différentes saison après un à deux mois d’acclimatation aux conditions

    expérimentales.